De retour au Saint-Amour pour une troisième fois, Jean-Luc Rocha épate toujours autant

Celui qui était double étoilé au Château Cordeillan-Bages et qui est maintenant étoilé au Saint-James Paris a pris le contrôle des cuisines les 21 et 22 février derniers pour offrir une grande soirée aux convives présents. Au menu, entres autres : Carpaccio de gros pétoncles marinés au citron yuzu et crabe des neiges; Dos de cerf rouge rôti, céleri à la fève tonka, airelle du Nord, Mikado au cacao, sauce Grand Veneur; Opéra à la parisienne. Le mot s’était passé et plusieurs chefs des autres établissements à l’avant-scène de Québec se sont présentés pour pouvoir profiter du savoir-faire du Meilleur Ouvrier de France (MOF). Cette fois-ci, le contexte était d’autant plus intéressant que M. Boulay n’était pas sur place, occupé à tourner la prochaine saison des Chefs! Bien sûr, les deux soirées se sont exécutées sans faille et encore une fois, la gastronomie a fait vibrer les murs du Saint-Amour.

Le Saint-James Paris dans le guide Michelin